Objectifs et axes de recherches

Accueil > B. Programmes de recherche disciplinaires et doctoraux > CREDILIF > Objectifs et axes de recherches

Présentation

Le CREDILIF vise à développer des recherches interdisciplinaires en ethnolinguistique, sociolinguistique, sociodidactique et littérature francophone dans diverses régions de l'espace francophone.

Il s'agit de décrire, d'analyser, de comprendre les variétés linguistiques en contacts et les fonctionnements sociaux des pratiques linguistiques plurielles, notamment dans les discours d'identité culturelle et les expressions littéraires, ainsi que dans des perspectives appliquées à la politique linguistique, à l'enseignement des langues, aux dynamiques urbaines.

Les travaux mettent l'accent sur les situations de pluralité linguistique et culturelle, qu'il s'agisse de variétés locales du français ou de langues en contact avec le français, en ayant recours au croisement des données diachroniques, dialectologiques, ethnolinguistiques, didactiques, littéraires et sociolinguistiques. Des  
programmes spécifiques mettent notamment en oeuvre les recherches suivantes.

Des conventions de collaborations avec divers partenaires locaux (ACSé Bretagne, Maison Internationale de Rennes, Centre Interculturel de Documentation de Nantes...), nationaux (GIS Pluralités Linguistiques et Culturelles, GIS Cerveau-Comportement-Société, GIS Institut des Amériques) et internationaux contribuent à la mise en œuvre de ces travaux.

Voir les programmes de recherche et les contrats de recherche réalisés et en cours.

1. Enjeux et gestions du plurilinguisme en domaines francophones

  1. Plurilinguisme en France

    Un programme spécifique développe sous la direction de Ph. Blanchet des recherches sur les pratiques des langues de France et notamment sur la didactique de la variation, didactique des langues régionales, didactique du plurilinguisme).


    1. Un travail sur "les pratiques linguistiques régionales des élèves des zones semi-urbaines en Haute Bretagne" a été réalisé en 2000-2001 dans le cadre de l'Observatoire des pratiques linguistiques de la DGLFLF (Ministère de la Culture). Résultats parus en 2002.
      Ce programme a notamment pour objectif des recommandations en termes de politique linguistique, de politique linguistique éducative, d'aménagement et de didactique de la pluralité linguistique. Un programme de recherche sur les "Pratiques et représentations de la langue régionale en Haute Bretagne" a été lancé en 2003 en partenariat avec l'Association des enseignants de gallo, l'Université Tous Ages de Vannes, et avec les soutiens de la région Bretagne et de la DGLFLF (Ministère de la Culture). Résultats en ligne et parus.

    2. A partir de 2002, l'équipe est retenue par la DGLFLF (Ministère de la Culture) parmi celles à qui sont confiées les données linguistiques de l'enquête "famille" associée au recensement 1999 (INED/INSEE). Le travail a été réalisé en partenariat avec l'équipe de l'université de Provence (dir. Louis-Jean Calvet) et le département de Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales de l'université Rennes 2. Résultats paru en 2005.

    3. Un programme de recherche européen Identités, cultures régionales et développement économique, lancé en 1998 avec l'université d'Avignon (première phase 1998-2001, ayant abouti à un colloque avec publication) a eu lieu sous la direction de Philippe Blanchet et de René Kahn (économiste à l'Université Robert Schuman-Strasbourg III). La recherche Identités, cultures régionales et développement économique a pour ambition de contribuer à une étude globale et renouvelée des relations complexes entre ces trois points en réunissant notamment des chercheurs de diverses spécialités en sciences humaines et sociales. Il s'agit donc de confronter et d'articuler des points de vue scientifiques issus de disciplines différentes (économie, sociologie, anthropologie, sociolinguistique?) autour de ces objets différents et pourtant liés sur le terrain. En Bretagne, la recherche se déploie sur un axe "Toponymie, Identité Régionale et Développement économique". L'essentiel du travail se fonde sur un relevé des types d'affichages publics et commerciaux en breton et en gallo, sur des corpus de textes officiels, associatifs, médiatiques, etc., sur des enquêtes par entretiens et questionnaires semi-directifs. Journées d'études conclusives (résultats parus).

    4. Plusieurs enquêtes sont lancées depuis de nombreuses années sur les pratiques linguistiques des populations migrantes à Rennes métropole. Voir notamment les thèses et mémoires soutenues et en cours, ainsi que le programme sociolinguistique urbaine ci-dessous.

  2. Plurilinguisme au Maghreb et dans d'autres situations francophones plurilingues

    (voir aussi axe sociodidactique)


    1. Un réseau « Contacts de langues et expression francophone au Maghreb » de l'Agence Universitaire de la Francophonie, avec les universités d'Alger, Kénitra et Casablanca II, est mis en place à partir de 2005 (2005-2007). Ses objectifs sont :

      • De décrire les pratiques langagières ordinaires, didactiques et littéraires dans chaque pays maghrébin en mettant en évidence les expressions francophones dans leurs contacts avec les autres langues de l'espace maghrébin ;

      • De comparer ces pratiques afin d'évaluer les continuités et/ou ruptures dans les diverses situations sociolinguistiques algérienne et marocaine ;

      • De dégager les particularités de l'expression francophone dans l'espace sociolinguistique et socioculturel maghrébin et son implication dans la construction de l'identité maghrébine.

      Publication parue. Voir également les thèses et mémoires soutenues et en cours.

    2. Cette collaboration est à l'origine de la participation de l'ERELLIF à l'Année de l'Algérie, par l'organisation d'une manifestation scientifique et culturelle: "Langues et littératures entre tradition et modernité" (octobre 2003, voir agenda).
    3. Une convention de collaboration scientifique entre Rennes 2 et l'université Ibn Tofail de Kénitra (Maroc) organise des échanges de chercheurs et des co-directions de recherches entre le CREDILIF et l'UFR de sociolinguistique appliquée de Kénitra (directrice: Prof. Leila Messaoudi). Un partenariat est également en place avec l'université Casablanca II pour les recherches en sociolinguistique et littératures francophones (Prof. Zohra Mezgueldi).

    4. Le partenariat avec des universités du Maghreb se concrétise également par la co-organisation en 2003 (Kénitra) et 2007 (Alger) des Journées Internationales de Sociolinguistique Urbaine.

    5. Programme Volubilis franco-marocain n° MA/08/200 « Langue française et insertion professionnelle. Étude de diplômés scientifiques marocains au Maroc et en France » en partenariat avec les universités de Kénitra, Rabat et Amiens (2008-2011).
    6. Convention de collaboration avec l'Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines d'Alger-Bouzaréah en didactique du français et sociolinguistique (depuis 2008).
    7. Organisation du cycle de conférences "Maghreb, rencontres de langues et de cultures" dans le cadre du Cours Public de l'Université Rennes 2, sous la direction scientifique de Ph. Blanchet.

Haut de page

2. Sociolinguistique urbaine et discours topologiques

Un programme spécifique de sociolinguistique urbaine intitulé "Urbanisation linguistique et dynamique(s) langagière(s) : émergence de nouveaux espaces" (2001-2004), dirigé par Thierry Bulot, se déploie principalement par des coopérations entre équipes de recherches et l'organisation de rencontres scientifiques internationales, notamment les Journées Internationales de Sociolinguistique Urbaine (JISU) dont le CREDILIF est l'un des co-organisateurs.


Ressources en sociolinguistique urbaine

  1. Le programme se développe sur plusieurs lieux de villes francophones: Rennes, Alger, La Réunion notamment. (cf. agenda, Cahiers de Sociolinguistique et les Journées Internationales de Sociolinguistique urbaine).

  2. Ce programme se concrétise notamment par la recherche "Identités, mises en mots et mémoire de l'habitat populaire urbain" (Programme ACI "Espaces et Territoires : Société, Economie, Cultures, Langages, Représentations"; du ministère de la recherche, en partenariat avec l'UMR CNRS Espaces et Société de Rennes 2, 2003-2005, publication parue 2006, voir Travaux).

  3. Et par la participation au programme de recherche « Accueil et intégration des populations étrangères » de Rennes métropole (Agenda 21). 2005-2007. Voir notamment les thèses et mémoires soutenues et en cours et Agenda.

  4. Ainsi que par le programme CMEP-TASSILI (coopération franco-algérienne) n° 08MDU740 "Dynamiques sociolangagières de l'espace algérois: mémoire des lieux et mise en mots de l'habitat populaire" 2008-2011, en partenariat avec l'université d'Alger, dirigé par Th. Bulot et A. Lounici.
  5. Action de recherche en réseau de l'AUF (2009-2011) "Dynamiques sociolinguistiques des parlers (de) jeunes en situations urbaines francophones: Circulation des normes partagées et émergences de normes spécifiques"  en partenariat avec les universités de Béjaïa (Algérie), d'Alger (Algérie), d'Anatananarivo (Madagascar, de Douala (Cameroun, de Dschang (Cameroun), de Hanoï (Vietnam) et Saint-Denis de La Réunion (France-Océan Indien).  
  6. International Workshop de Sociolinguistique Urbaine, organisé par le PREfics, le GIS Pluralités Linguistiques et Culturelles et le Paris Research Center de l'Université de Floride (USA) Rennes, 10 et 11 mai 2010 Salle N104 campus Villejean (Maison de la Recherche en Sciences Sociales) Télécharger le programme.
  7. Programme de recherche Ségrégation, normes et discrimination(s)

    (Migrance, urbanisation, pratiques discursives et développement durable urbain), lancé en 2010.

Haut de page

3. Sociodidactique de la pluralité linguistique en contextes francophones

Un programme spécifique dirigé par Ph. Blanchet développe des recherches sur ce thème:


  1. "Le rôle du français dans l'enseignement des langues étrangères en Algérie". Il s'agit d'un programme labélisé et financé par le Comité mixte d'évaluation et de prospective de la coopération interuniversitaire franco-algérienne (541 MDU01), en partenariat avec l'université d'Alger (dpt. de français et laboratoire de didactique). Ce programme, étalé sur 4 ans de 2001 à 2004 inclus, permet notamment d'accueillir à Rennes des universitaires, des enseignants du second degré et des étudiants-chercheurs algériens. Des enseignants et étudiants rennais seront également accueillis en Algérie.Le chef de projet est Ph. Blanchet et la responsable du côté algérien est Safia Rahal. Rapport remis en 2005 (résumé en ligne, ouvrage paru 2007).

  2. Ce programme s'est poursuivi par la participation, avec l'équipe LIDILEM de Grenoble 3 et les ENS de Constantine et d'Alger, à un contrat de recherche "Etude comparative des démarches d'enseignement du français en Algérie: Contribution à une socio-didactique du FLE/FLS" (2007-2008) dans le cadre de l'appel d'offre Culture d'Enseignement, Culture d'Apprentissage de l'AUF et de la Fédération internationale des Professeurs de Français.

  3. L'équipe et Ph. Blanchet ont été retenus par l'Agence Universitaire de la Francophonie pour piloter scientifiquement et expertiser plusieurs projets de recherche: série de publications sur la contextualisation des didactiques et programme de recherche « Appui au français en Zone de Solidarité Prioritaire (ZSP) et appui aux politiques nationales d'éducation en matière de langues : quelles articulations ? » en collaboration avec AUF, OIF, Agence Française du Développement, D et Ministère français des Affaires étrangères (2007-2009). L'AUF a confié au PREFIcs-CREDILIF sous la direction de Ph. Blanchet l'élaboration et publication d'un manuel de recherche en didactique des langues (2008-2011). Voir les programmes contractuels.

  4. Voir programme Volubilis sous référence 2.1. 5. ci-dessus
  5. Le PREFics-CREDILIF a signé et met en œuvre plusieurs conventions internationales de recherche et formation pour l'enseignement du français dans le monde.
  6. Enquêtes sur la perception de l'orthographe du français et de ses rectifications (2008-2010), en partenariat avec les universités de Mons (Belgique), de Rouen, d'Amiens, de Grenoble, de La Réunion (France), de Kénitra (Maroc), de Libreville (Gabon), de Montréal (Québec, Canada), de Dakkar (Sénégal), et l'ENS LSH d'Alger, sous la direction scientifique de Marie-Louise Moreau (Mons) et Philippe Blanchet pour Rennes 2, Kénitra et Alger.

Haut de page

4. Epistémologie, théorie et méthodologie en sociolinguistique et sociodidactique

  1. La participation du CREDILIF au Réseau Français de Sociolinguistique se réalise notamment à travers un axe de réflexion épistémologique et méthodologique quant aux recherches en sociolinguistique sur les contacts de langues. Le CREDILIF a organisé notamment en 2003 des journées d'études intitulées "Sociolinguistique et contacts de langues, quels modèles? Quelles théories" (cf. agenda) dont les actes ont été publiés dans les Cahiers de Sociolinguistique.
  2. Le CREDILIF parraine et héberge à Rennes 2 la Bibliographie Sociolinguistique Francophone.
  3. Le CREDILIF contribue aux travaux du Réseau Francophone de Sociolinguistique et constitue le rattachement principal du GIS "Pluralités Linguistique et Culturelles" réunissant cinq laboratoires de cinq universités françaises.
  4. Participation de Ph. Blanchet avec L.-J. Calvet et D. de Robillard à l'ouvrage, Un siècle après le Cours de Saussure, la Linguistique en question, Paris, L’Harmattan, 2007, 300 p (version en ligne).
  5. Programme de recherche AUF confié au PREFics-CREDILIF: élaboration et publication d'un manuel de recherche en didactique des langues (2008-2011).
  6. Programme interdisciplinaire de recherche "Modélisation interdisciplinaire de l'acceptabilité et de l'intercompréhension dans les interactions", équipe de projet transversal du PRES Université Européenne de Bretagne,  en partenariat avec les unités de recherche Valoria (EA 2593, UBS), EthoS (UMR CNRS 6652 Rennes 1), HCTI (EA 4240, UBO et UBS).

Haut de page